outil_sculpture
 
 
 
 
 
outil_barbele
retour accueil
outil_jumelle
Retour page précédente

La carte des camps



L’ouverture des camps en France

Les camps d’internement ne sont pas une création du gouvernement de Vichy. Ils ont été institués sous la 3ème république par le décret du 12 novembre 1938 de Daladier. Ce décret prévoit l’internement des « indésirables étrangers ». Les premiers internés sont dans le sud de la France. Ce sont les réfugiés espagnols qui fuient l’Espagne franquiste.
Le décret du 12 novembre 1938 s’élargit avec la loi du 18 novembre 1939 qui permet l’internement « de tout individu, Français ou étranger, considéré comme dangereux pour la défense nationale ou la sécurité publique ».



Aincourt

Baillet

Ile d’Yeu

Le 30 avril 1940 , au Fort de la Pierre Levée à l’Ile d’Yeu, 282 élus et militants communistes arrivent de la Région parisienne, en particulier de Baillet.
Ils sont gardés par 81 soldats français et traités comme des bagnards et des bandits. Ils seront transférés à des dates différentes dans différents camps et prisons.



Châteaubriant

La ville de Châteaubriant, 10000 habitants, connut en 1939 le reflux des espagnols qui furent concentrés dans deux camps, l’un à Forge Neuve à Moisdon-la-Rivière, l’autre à Juigné. 1200 en tout. Bientôt renvoyés en Espagne, sauf ceux qui ne voulurent pas retourner là-bas, sous un régime fasciste.



Voves

Rouillé

Pithiviers

 
 
Retour haut de page - Accueil - Plan - Contact - Webmaster - Liens - Infos Légales