outil_sculpture
 
 
 
 
 
outil_barbele
retour accueil
outil_jumelle
Retour page précédente

SEGHERS Pierre


Pierre SEGHERS, un des poètes des Editions de Minuit, écrit en ces jours noirs d’octobre-novembre 1941 :


Cinquante autres encore, notre Loire sanglante et Bordeaux pleurent et la France est droite dans son deuil...

Ils ressusciteront vêtus de feu dans nos écoles.
Arrachés aux bras de leurs enfants, ils entendront,
Avec la guerre, l’exil, et la fausse parole,
D’autres enfants dire leurs noms.
Alors, ils ressusciteront à la fin de ce calvaire,
Malgré octobre vert qui vit cent corps se plier,
Aux côtés de Jeanne au visage de fer,
Née de leur sang de fusillés.

Extrait du livre d’André OUZOULIAS « Fils de la Nuit » Editions Sociales


Comme le prévoyait Pierre Seghers, les élèves du Collège Guy Moquet de Villejuif - en 1992 - écrivent des poèmes publiés dans la plaquette « Guy Moquet - On est un peu fou quand on a 17 ans » :


POURQUOI ?

Pourquoi ont-ils fait ça ?
Mais dites-moi, pourquoi ?
C’était un combattant
A l’âge de 17 ans.

Pourquoi ont-ils fait ça ?
Mais dites-moi, Pourquoi ?
Il a été exécuté puis enterré
Avec les 27 qui l’ont accompagné.

Pourquoi ont-ils fait ça ?
Mais dites-moi, pourquoi ?
Un marchand de Bonheur qui a eu le malheur
de s’être battu pour garder l’honneur.

Pourquoi ont-ils fait ça ?
Mais dites-moi, Pourquoi ?

Damien-4ème B


UN JEUNE HEROS : GUY MOQUET

A dix-sept ans et demi
En te faisant fusiller
Tu as honoré ta patrie
Pour la liberté.

Elle fait ton malheur
Mais pour elle,
Tu t’es battu jusqu’à la dernière heure,
Pour cet emblème, ton étoile.

Et aujourd’hui, on tonne les canons
Car nous sommes fiers,
Que notre Collège porte ton nom
Celui d’un résistant d’hier.

Comment pourrons-nous oublier
Ton courage et ta fierté,
Tu étais un homme ordinaire,
Mais tu es devenu un héros extraordinaire.

Fabienne -4ème B


 
 
Retour haut de page - Accueil - Plan - Contact - Webmaster - Liens - Infos Légales