outil_sculpture
 
 
 
 
 
outil_barbele
retour accueil
outil_jumelle
Retour page précédente

TIMBAUD Jacqueline - Témoignage pour Aincourt


Jacqueline TIMBAUD avait douze ans lorsque son père Jean-Pierre, syndicaliste CGT et militant communiste, fut arrêté, en octobre 1940.


« Début octobre, Cécile ROL TANGUY est venue dire à mon père de s’enfuir. Avant de partir, il m’a prise sur ses genoux, et il m’a dit « peut-être qu’un jour tu verras ton père en prison. Mais sache que ton père a toujours été honnête, qu’il a toujours voulu défendre les ouvriers... et... il ne faudra pas avoir honte...
Il est parti, mais il a été arrêté quelques jours plus tard.

Après, nous avons eu un courrier, il était à Clairvaux. Là nous avons voulu le voir. Il a d’abord fallu que nous passions une nuit avec les familles MAUVAIS, GRANET, POURCHASSE, MICHELS... dans un petit bistrot... j’ai même dû dormir sur le billard... Dans la nuit, le chef de camp est venu nous apostropher, il était saoûl, très vulgaire...

Le lendemain, on a attendu dans un couloir, puis j’ai vu papa en bagnard, vraiment en bagnard... ça m’a vraiment choquée... tous les enfants étaient sidérés de voir leur papa comme ça, les femmes pleuraient...

On a pu rester une heure avec mon père qui remontait le moral de maman, qui voulait la rassurer. Il a été à Fontevrault et à Aincourt où il n’y avait pas de visite.

En juin, alors qu’il était à Châteaubriant, ma mère a pu aller le voir avec la femme de Léon Mauvais... moi, je n’ai pas pu y aller... Il était avec Guy MOQUET qui avait 17 ans, Roger SEMAT, 20 ans et Rino SCOLARI, 19 ans et il se comportait un peu avec eux comme un père... parfois ils m’écrivaient un peu comme si j’étais leur sœur...

Beaucoup de Castelbriantais aidaient les prisonniers et leurs familles. Je sais que la femme qui tenait la librairie Hachette avait accueilli ma mère lors de son droit de visite. Après les évasions, il n’y a plus eu de visite. Donc je n’ai pas pu revoir mon père... »


 
 
Retour haut de page - Accueil - Plan - Contact - Webmaster - Liens - Infos Légales